Collection: Mor GUEYE

Born in 1929, Mor Gueye is widely known as the dean of Senegal’s many reverse glass painters.

His work has appeared in a number of exhibitions in Africa and Europe. Most recently, he and his son Serign Gueye were featured in the exhibition A Saint in the City at the UCLA Fowler Museum of Cultural History, and in the exhibit’s companion catalogue written by Allen and Mary Nooter Roberts.

Mor Gueye uses a technique known as “reverse glass painting”, where he paints on the back of glass panes.

He is an ardent “Baye Fall” (a Sufi sect of Mouridism in Senegal).

As a young man, Gueye recounts that Amadu Bamba, the great leader of the Mourides, came to him in a dream that led to his first painting. While Gueye works in a range of genres, most of his paintings depict scenes from Mouride history and life.

Gueye considers himself an historian, and his real joy is in painting scenes of Bamba's life. He feels his paintings are ‘like prayers’, which convey baraka or blessings.

------------------------------

Né en 1929, Mor Gueye est largement connu comme le doyen des peintres sous verre du Sénégal (cette peinture est également appelée "fixé" ou "suwer" en wolof).

Son travail a été publié dans un certain nombre d'expositions en Afrique et en Europe. Plus récemment, lui et son fils Serign Gueye ont été présentés dans l'exposition "A Saint in the City" au Musée d'histoire culturelle de l'UCLA, et dans le catalogue de l'exposition écrit par Allen et Mary Nooter Roberts.

Mor Gueye utilise une technique connue sous le nom de "peinture sous verre", où il peint sur le dos des verres, de façon inversée.

Il est un ardent membre de "Baye Fall" (une secte soufie du mouridisme au Sénégal).

Jeune homme, Gueye raconte qu'Amadu Bamba, le grand chef des Mourides, est venu à lui dans un rêve qui a conduit à son premier tableau. Alors que Gueye travaille dans une gamme de genres, la plupart de ses peintures représentent des scènes de l'histoire et de la vie de Mouride.

Gueye se considère comme un historien, et sa vraie joie est de peindre des scènes de la vie de Bamba. Il sent que ses peintures sont « comme des prières », qui transmettent la baraka ou les bénédictions.

 

1 product
  • Mor GUEYE - Hunters and horse
    Mor GUEYE - Hunters and horse
    Regular price
    Sale price