Collection: Iba NDIAYE

Iba Ndiaye (1928 – 2008) est né en 1928 à Saint Louis du Sénégal, carrefour séculaire de races et de cultures comme toutes les villes portuaires. A quinze ans, élève au Lycée Faidherbe, il peint les affiches des cinémas de la ville. Cette intimité avec l'image cinématographique aura une influence durable sur sa technique picturale. En 1948, il est à Montpellier et entreprend des études d'architecture ; puis il part pour Paris, où il fréquente les clubs de jazz et s'inscrit aux Beaux Arts. C'est en travaillant aux côtés du sculpteur Ossip Zadkine qu'il aborde la sculpture classique du continent africain. A travers toute l'Europe, crayon à la main, yeux grands ouverts, il arpente les grands musées d'art et 'dévore' aussi l'art et les techniques des Maîtres du monde entier. Pour autant, il n'oublie jamais sa terre natale. 

L'indépendance du Sénégal précipite son retour en 1959. Avec passion, il accepte d'oeuvrer à la création de l'Ecole des Arts du Sénégal où il fait en 1962 sa première exposition personnelle et dont il restera professeur jusqu'en 1966. L'exposition d'Art contemporain du Premier Festival des Arts Nègres (Dakar, 1966), où il expose alors, valorise une "identité noire" inscrite au sein d'un courant primitiviste dont Iba Ndiaye se tient délibérément à distance ; il choisit l'exil. C'est dans son atelier de La Ruche, centre historique de création des artistes de Montparnasse, et dans la campagne périgourdine, que naît la série des dix huiles sur toile autour du sacrifice rituel du mouton, ses "Tabaski" qui seront exposées en 1970 dans le cadre du Festival de Sarlat, puis en 1974 à la Maison de la Culture d'Amiens. 

En 1981, il expose pour la première fois à New York. Le catalogue de cette manifestation, qui privilégie la thématique du jazz, est préfacé par Lowery Sims, conservateur du département d'art moderne du Metropolitan Museum of Art et la manifestation est saluée par le New York Times du 15 mars 1982. En 1987, le Museum fur Volkerkunde de Munich organise la première grande retrospective de l'oeuvre d'Iba Ndiaye en Europe. Celle-ci sera ensuite présentée aux Pays-Bas à l'Africa Museum de Berg en Dal en 1989 et en Finlande au Musée d'art moderne de Tampere en 1990. 

L'installation temporaire d'Iba Ndiaye dans un atelier de Montparnasse, ses allers et retours entre la Dordogne et Paris auraient pu l'éloigner de son afrique natale, ces vas et vient vont au contraire favoriser la résurgence de ses souvenirs d'enfant et d'adolescent saint-louisien. 

En 1996 s'ouvre au Museum Paleis Lange Voorhout de la Haye "Iba Ndiaye, peintre entre continents", l'exposition organisée par Franz Kaiser, conservateur du Gemmentemuseum. Celui-ici y présente les oeuvres marquantes qui illustrent les "suites thématiques" développées tout au long des quarante années de carrière d'un artiste dont la détermination et la rigueur revêtent valeur d'exemple. 

Extrait de "Iba Ndiaye - L'Oeuvre de modernité" (2008)

"Prenez garde à ceux qui exigent de vous d'être Africain avant d'être peintre ou sculpteur, à ceux qui, au nom d'une authenticité qui reste à définir, continuent à vouloir nous conserver dans un jardin exotique". Iba Ndiaye in "Cahiers de la Maison de la culture de Reims", 1978

"Le dessin pour moi est la base de tout travail, le moyen d'acquérir les outils sans lesquels rien ne tient. Un artiste qui n'apprendrait pas à dessiner, c'est aussi absurde qu'un écrivain qui se refuserait à lire, sous prétexte de trouver son propre style... Il n'y a pas de qualité possible sans apprentissage". Conversation entre Franz W Kaiser & Iba Ndiaye, in catalogue "Peintre entre continents", Ed. Adam Biro, Paris, 2002. 

----------------------------------------

Iba Ndiaye (1928 – 2008) was a French-Senegalese painter. Trained in Senegal and France during the colonial period, N'Diaye utilised European modernist fine arts training and medium to depict his views of African realities.

He returned to Senegal upon its independence, and became the founding head of Senegal's national fine arts academy. Disenchanted with the prevailing artistic and political climate of mid-1960s Dakar, N'Diaye returned to France in 1967 and exhibited around the globe, returning to his birthplace of Saint-Louis, Senegal, to present his work in Senegal again only in 2000.

Ndiaye died at his home in Paris in October, 2008 at the age of 80.


5 products
  • Iba N'DIAYE - Nimba Baga
    Iba N'DIAYE - Nimba Baga
    Regular price
    Sale price
  • Iba N'DIAYE - Face study
    Iba N'DIAYE - Face study
    Regular price
    Sale price
  • Iba N'DIAYE - Portrait of a man
    Iba N'DIAYE - Portrait of a man
    Regular price
    Sale price
  • Iba N'DIAYE - Fetish
    Iba N'DIAYE - Fetish
    Regular price
    Sale price
  • Iba N'DIAYE - Face study
    Iba N'DIAYE - Face study
    Regular price
    Sale price